• undefined

Global UV3 200

Essais de résistance aux intempéries pour les exigences les plus élevées
La composante UV de la lumière du soleil et du rayonnement céleste est particulièrement important dans le vieillissement des matériaux. Elle est l'élément déclencheur des changements à sur la surface des matériaux, qui sont ensuite accélérés par d'autres variables climatiques telles que les changements de température et d'humidité changements. Elle provoque des signes typiques de vieillissement comme la perte de brillance, les changements de couleur, la fissuration, la fragilisation, et les altérations moléculaires. L’enceinte d’essais Global-UV simule les plus importantes variables climatiques de vieillissement

Particularité

  • Essais de résistance aux intempéries selon DIN EN ISO 4892-3 méthode A (combinaison de lampes) numéro de cycles 3 + 4, DIN EN 12224, VDI 3958 Partie 12, DIN EN 1297 et EOTA TR-010 avec haute température, humidité constance et humidification sans aérosol
  • Utilisation universelle dans le cadre des essais sur l'évolution des matériaux, et inspections des dommages : Simulation de climats extrêmes et de précipitations acides (pH> 3), par exemple pour les essais de rosée et brouillard acide ADF (Acid Dew and Fog) et les essais de pluie acide AR (Acid Rain) (VDI 3958 Partie 12)
  • Exposition aux intempéries des échantillons et composant ayant une grande surface
  • Excellent rapport encombrement / volume utile
  • Porte d'irradiation facile à ouvrir et amovible pour un accès facile au caisson d’essais
  • Variation du rayonnement spectral en utilisant d'autres lampes fluorescentes
  • Accès facilité aux tubes via une protection amovible en verre de sécurité
  • Matériaux écologiques
  • Faibles coûts d'investissement, d'exploitation et d'entretien

Application
Pour les autres méthodes d'essai, on est souvent trop fixé sur l'ensemble du rayonnement global et l’on néglige ainsi la simulation d'autres variables climatiques importantes. Cependant, il est par exemple également important que la thermostatisation et l'humidification soit contrôlée et reproductible, que l’humidification soit effectuée sans aérosols. En outre on doit éviter toute surchauffe incontrôlée généré par la chaleur de l’éclairage.

Les essais selon DIN EN ISO 4892-2 stipulent par exemple une simulation du spectre global du rayonnement, avec l'inconvénient que les facteurs influant tels température de l'échantillon, le taux d'humidité ou les variations cycliques ne peuvent être contrôlés que très vaguement. Dans la méthode de test avec rayonnement par tubes fluorescent selon la norme DIN EN ISO 4892-3 seule est prescrit la simulation du spectre actinique ≤ 400 nm (rayonnement UV-A et UV-B). On néglige la chaleur de l’éclairage sur les échantillons, mais on gagne la possibilité de conditionner l'échantillon dans une plage de température et d'humidité naturelle précise et reproductible.

Dans l’enceinte d’essais Global-UV l’irradiation est effectuée par lampes fluorescentes spéciales avec longueur d'onde de 290 nm à 450 nm.